RSS Facebook Twitter

Actualités

 

L’appel au rassemblement

L’actualité politique gersoise s’est soudainement agitée ces derniers jours. L’annulation de l’élection d’Aymeri de Montesquiou a entraîné une vague de candidatures spontanées. Beaucoup s’estiment légitimes, certains réfléchissent, d’autres encore revendiquent le droit de se présenter… Toute cette agitation apparaît certainement très floue et très déconnectée de la réalité des citoyens, qui, pour la plus grande […]

Lire la suite
Newsletter du MoDem N°8 - Mars 2014 p1
 

Newsletter du MoDem n°8 – Mars 2014

Voici le 8ième numéro de notre Newsletter, du mois de Mars 2014. Bonne lecture, et ce mois-ci également bonnes élections municipales à tous, candidats, citoyens et électeurs !

Lire la suite
Logo Presse
 

« La nécessité d’informer » – Le Petit Journal

Compte tenu du contexte ambiant, le MoDem gersois a souhaité apporter un peu au moulin de la Démocratie locale (…). Le MoDem 32 apportera son soutien, dans le cadre des municipales à Auch, à la liste conduite par Pierre Tabarin ; alors qu’à L’Isle-Jourdain, son soutien ira à Jean-Hubert Rougé. »           […]

Lire la suite
Logo Presse
 

« Le MoDem à la conquête du Gers » – La Dépêche

                        Article du 24 janvier 2014 –  D.A. – La Dépêche du Midi (Gers), p.21    

Lire la suite
Logo Presse
 

« Le Modem gersois dévoile sa stratégie pour les municipales » – Sud-Ouest

« Le représentant du parti centriste dans le Gers, Christophe Azanza, veut voir le Modem présent sur les listes dans les principales villes du département. « Je sais ce que nous représentons, je ne fanfaronne pas. Je sais aussi que nous sommes en train de bâtir et que pour le Modem gersois, les municipales seront une première étape de […]

Lire la suite
1082625_1612090_460x230
 

Redécoupage des cantons du Gers : « Plus largement, c’est la question de l’avenir du département en tant qu’entité administrative qui est posée », estime le Modem

Gers : crispation autour du redécoupage des cantons Le passage annoncé de 31 à 17 cantons dans le département rend forcément fébrile à droite, où l’on parle de « bidouillage ». A gauche, on retient plutôt la parité. Retrouvez l’article sur Sud-Ouest : Lien

Lire la suite